Plantation et Sauvegarde des Haies bocagères

Le Bocage à découvrir en septembre avec le Collectif sans Pesticides.

Une exposition sur le Bocage à découvrir.

Les Haies bocagères, un atout pour les exploitations agricoles.

Ils enchaînent la plantation de haies bocagères.

La Sauvegarde des Haies, un enjeu agricole.

Des haies bocagères à Guénouvry.

Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes (en bas de texte) et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!


Derval Ouest-France 24 février 2016
Les Haies bocagères, un atout pour les exploitations agricoles.
Le syndicat du Don a organisé une démonstration d'entretien et de valorisation des haies en bois déchiqueté.
Sur l'exploitation nous avons planté 2 km de Haies brise-vent pour protéger les animaux a indiqué le propriétaire de l'exploitation. Nous sommes en agriculture biologique depuis 1997 et nous constatons que les cultures qui ne reçoivent aucun traitement chimique se portent bien grâce à la biodiversité permise par le bon maillage des haies.
L'exploitation compte sept kilomètres de haies et 6 hectares de bois et taillis. Le déchiquetage du bois fournit amplement au couple de quoi chauffer leur maison et le gîte de groupe qu'ils exploitent dans le même village.
Les 200 mètres de la haie de Vingt ans coupée lors de la démo, ont fourni 55 m3 de bois de chauffage. C'est plus qu'il n'en faut pour chauffer la maison pendant un an.
Pour le syndicat du Don, les haies en plus de leurs fonctions écologique et paysagère offrent un potentiel économique à ne pas négliger avec le développement du Bois-énergie.

Guémené-Penfao Ouest-France 24 janvier 2020
Des Haies bocagères à Guénouvry
Une opération de plantation de haies bocagères sur près de huit cents mètres a eu lieu à Guénouvry en lien avec la municipalité, le Syndicat du Don, la chambre d'agriculture et un groupe d'élèves du lycée agricole de Derval.
Selon Jean-Charles Vicet, conseiller bocage et agroforesterie à la Chambre d'Agriculture : "Les haies bocagères sont les alliées naturelles de nos agriculteurs contre l'érosion des sols, le drainage des eaux et leur purification. Construire ou reconstruire un maillage bocager avec des essences locales adaptées à la nature du sol, sur un territoire agricole n'a que des atouts."

Guémené-Penfao Ouest-France 25 août 2020
Une exposition sur le bocage à découvrir
Les objectifs du Collectif sans pesticides sont la défense et la santé de tous et la sauvegarde de la biodiversité, mais il se veut aussi animateur d'événements comme cette exposition sur le bocage, à la bibliothèque puis à la mairie.
"Cette exposition a pour but de sensibiliser la population, les élus et les acteurs, sur l'importance de la biodiversité qu'il faut absolument conserver et maintenir".
Le Conseil régional a créé cette exposition dont l'enjeu est de faire découvrir au public cette richesse et l'intérêt de préserver ces espaces bocagers.

Guémené-Penfao Ouest-France 13 janvier 2020
Ils enchaînent la plantation de haies bocagères
Nouveau chantier participatif de plantation de haies bocagères, cette fois-ci à Guémené-Penfao, organisé par le collectif biodiversité du Pays de Redon et du Collectif sans pesticides de Massérac.
Plusieurs dizaines d'arbustes, des essences locales, ont été plantées en bordure d'une exploitation d'un éleveur de chèvres. le tout grâce à la participation d'une vingtaine de planteurs volontaires et bénévoles.
"La haie ne se limite pas à délimiter les parcelles, elle possède un grand rôle écologique". "Elle renforce la structure du sol et freine efficacement le ruissellement des eaux de pluie, favorisant ainsi son infiltration et sa purification. Elle absorbe une partie des nitrates et autres produits phytosanitaires, grâce à ses racines, évitant le transfert des polluants vers les cours d'eau". "La Haie représente un lieu de vie pour les oiseaux, les insectes, de petits mammifères, qui trouvent en elles, abris, nourriture et lieux de reproduction". Ces espèces peuvent être des alliées utiles et naturelles à la production agricole.
La haie est aussi une source d'énergie renouvelable et apporte un rôle essentiel à l'identité d'un territoire.
Le collectif reste mobilisé pour continuer à mener à bien des chantiers participatifs et lance un appel aux propriétaires qui souhaiteraient, à leur tour planter des haies sur leur terres.

Fay-de-Bretagne  Ouest-France 22-23 Décembre 2018
La sauvegarde des haies, un enjeu agricole
Le syndicat du bassin versant de l'Isac et le CIVAM défis organisait un temps fort à Fay-de-Bretagne pour sensibiliser les gestionnaires des haies au rôle essentiel de celles-ci.
En ralentissant les écoulements d'eau, elles filtrent grâce aux talus et aux racines, elles protègent les troupeaux et les cultures par tous les temps, favorisent la biodiversité et peuvent être sources de produits économiques.
L'exploitant, éleveur bio de vaches laitières et gérant de 15 km de haies a évoqué leur intégration dans le fonctionnement de l'exploitation, les différents types de haies et les différentes formes de plantations.
Leur entretien dépend aussi de leur utilisation future : plaquette, bois d'oeuvre, fourrage, ...
L'association Haies Fay Bocage est intervenu pour repérer les graines à sélectionner pour permettre la replantation en cours de 800 m de haies assurée par une association de réinsertion.
En conclusion a été évoquée la chaudière à bois et l'utilisation de plaquette pour la litière des animaux à la place de la paille.

Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes (en bas de texte) et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!