Géologie des environs de Saffré et Nozay 44

Géologie de la commune de Saffré

La Géologie de la commune de Saffré (extraits de l’étude sur la révision du POS réalisée par le Cabinet Axial)

 

La géologie de la commune de Saffré s’inscrit dans un contexte, très vaste et très complexe.

Le socle sédimentaire est composé, au Nord-est de la commune, de schistes appartenant à la formation schisto-gréseuse de St-Georges-sur-Loire.

Ces schistes constituent l’armature du paysage avec les buttes de Malville, Caharel, la Guerlais, et sont souvent recouverts par des altérites argileuses.

Le socle affleure également au sud de la commune, au hameau du Coguet, sous formes de schistes micacés appartenant au synclinal de St-Julien-de-Vouvantes.

Un vaste fossé d’effondrement au niveau du bourg se prolonge à l’ouest jusqu’à la RN 137.

De nombreuses failles, de direction Nord-Nord-Ouest, Sud-Sud-Est, témoignent de cette origine tectonique.

Il est comblé par des matériaux détritiques de l’Eocène et du Pliocène ou par des calcaires marins et Lacustres de l’Oligocène.

L’ensemble est recouvert de matériaux détritiques plus récents : limons, sables et argiles plioquaternaires ou graviers ou cailloutis quaternaires.

L’Isac et ses affluents sont bordé par des alluvions sableuses de fond de vallée.

On distingue également, dans le secteur de Grand’Lande, des roches métamorphiques à l’affleurement.

Ce sont des schistes à Chlorite et séricite, vraisemblablement du Précambrien qui appartiendraient à la série des Mauges.

 

Géologie des environs du Bassin de Saffré

Dans la région étudiée, le socle est constitué par des schistes et grès paléozoïques appartenant d’une part au synclinorium de Nozay et d’autre part au complexe de Saint-Georges-sur-Loire, qui est chevauchant sur le précédent.

Dans le bassin versant de L’Isac, affleurent en plusieurs bandes plus ou moins larges, orientées grossièrement Est-Ouest, des roches appartenant au socle armoricain.

Du nord au Sud :

Les grès d’Abbaretz, qui forment la crête limitant le bassin versant au Nord.

Les schistes de Nozay et argilites de Saint Perreux

Les grès de l’Eclys

La formation de Fégréac à dominante schisteuse.

 

C’est au sein de cette dernière que s’est développé le bassin tertiaire, ellipse allongée est-ouest, constituée de formations sédimentaires de l’Eocène au Plioquaternaire.

À l’affleurement ces formations se présentent en auréoles concentriques avec, de la périphérie vers le centre :

Les formations sableuses du Pliocène, d’abord en recouvrement sur  les argiles du Lutétien supérieur, puis sur les marnes et argiles du Bartonien supérieur-Rupélien inférieur, enfin sur les marnes et calcaires du Rupélien supérieur.

Les calcaires du Rupélien supérieur constituant l’aquifère exploité par les forages de la Chutenaie.

Le Bassin est profondément effondré (pus de 330 mètres) dans sa partie centrale au droit des calcaires rupéliens et présente une importante dissymétrie. Il est affecté par un imposant réseau de failles.

Les importants dépôts plioquaternaire ou pliocène (Sables et ou  graviers plus ou moins argileux ou limoneux) recouvrent en partie le bassin tertiaire et masquent les limites des différentes formations.

Extraits de : http://oaidoc.eau-loire-bretagne.fr/exl-php/oaidoc/doc00025145.pdf

Délimitation des Bassins d’alimentation des captages AEP Prioritaires de la Loire-Atlantique … Captages de Saffré pages 67 à87

 

 

Les environs de Saffré dans la Géologie régionale (1)

 

Texte extrait de l’étude sur les affluents de la Vilaine : Chère, Don, Isac : www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/.../rapport_AZI_Af...‎

La zone d’étude est située au cœur du Massif Armoricain qui résulte de la collision Hercynienne d’anciens continents à l’ère Primaire. Des zones de contact (cisaillements Nord et Sud Armoricain) datant de cette collision délimitent trois grands ensembles structuraux aux terrains différents:

1 zone Nord Armoricaine 2 zone Centre Armoricaine 3 zone Sud Armoricaine

Au sein de ces ensembles on distingue trois sous-ensembles parmi lesquels,

le domaine Centre Armoricain

et le domaine Ligérien, qui recoupent notre secteur d’étude.

Ces deux domaines mettent à l’affleurement des terrains d’âge Paléozoïque (Primaire) parmi lesquels on distingue

plusieurs unités délimitées par des failles cisaillantes qui composent le Cisaillement Sud Armoricain.

 

Des terrains Cénozoïques et Quaternaires reposent en discordance sur les unités anciennes du Paléozoïque qui sont intensément métamorphisées et dont la structure d’ensemble plissée donne naissance à de grands anticlinaux et synclinaux.

Par ordre chronologique on rencontre les formations suivantes.

Terrains Primaires

Les terrains les plus anciens affleurent au Nord du bassin versant de la Chère, il s’agit de grès et de conglomérats datant du Briovérien (Précambrien).

Ces terrains protérozoïques ainsi que les schistes et grès attenant datant de l’Ordovicien appartiennent à l’unité Centre-Armoricaine.

- Le synclinal de Saint-Julien-de-Vouvante est séparé de la précédente unité par des failles majeures.

Les terrains qui la composent sont des schistes et des calcaires de l’Ordovicien et des quartzites du Silurien qui affleurent dans la partie axiale du synclinal.

- Les schistes et les grès de l’unité de Lanvaux dessinent un vaste anticlinal. Ces roches sont d’âge Cambrien et Silurien.

Elles sont attenantes à l’unité de Redon-Nozay dont les faciès schisteux et quartzitiques constituent un vaste synclinal.

 - La dernière unité en présence est celle de Saint-Georges-sur-Loire qui dessine un synclinal.

Il est caractérisé par des faciès gréseux à sa base surmontés par des schistes au sein desquels s’intercalent des niveaux de quarzites qui soulignent le plissement général de l’ensemble.

Le Sud du bassin versant se caractérise par la présence de roches cristallophylliennes.

Les micaschistes et amphibolites sont le résultat du métamorphisme de roches sédimentaires et les orthogneiss sont issus de roches granitiques.

Ces formations cristallines d’âge paléozoïque reprises par un métamorphisme de haute pression chevauchent les unités peu métamorphisées précédemment décrites.

Formations Tertiaires

Ces terrains du Cénozoïque sont représentés par les sables du Pliocène qui affleurent largement autour des communes de Blain et de Saffré. Ce secteur est un bassin d’effondrement tertiaire.

Les sables et graviers ici présents résultent d’une accumulation détritique où ont été stockés les débris issus du démantèlement des reliefs Armoricains Hercynien, au cours de la pénéplanation qui a eu lieu du Pliocène au Plio-Quaternaire.

Ces dépôts tertiaires ont des épaisseurs variées, ils peuvent atteindre une cinquantaine de mètres au maximum de la série et ils sont présents sur 5 et 10 mètres dans les secteurs de Blain et de Saffré, respectivement.

Formations du Quaternaire

Les alluvions anciennes et récentes du Quaternaire viennent draper ces terrains Primaires et Tertiaires.

Elles sont de nature argileuse à argilo-sableuse et l’épaisseur des dépôts est très peu puissante, elle ne dépasse que très rarement le mètre. Si les alluvions anciennes sont très peu représentées, les alluvions récentes sont très présentes sur l’ensemble du réseau hydrographique, tant sur les cours d’eau principaux que sur les affluents.

Texte extrait de l’étude sur les affluents de la Vilaine : Chère, Don, Isac : www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/.../rapport_AZI_Af...‎

 

Les environs de Saffré dans la Géologie régionale (2)

 

Texte extrait de l’étude sur les affluents de la Vilaine : Chère, Don, Isac : www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/.../rapport_AZI_Af...‎

La zone d’étude est située au cœur du Massif Armoricain qui résulte de la collision Hercynienne d’anciens continents à l’ère Primaire. Des zones de contact (cisaillements Nord et Sud Armoricain) datant de cette collision délimitent trois grands ensembles structuraux aux terrains différents:

1 zone Nord Armoricaine 2 zone Centre Armoricaine 3 zone Sud Armoricaine

Au sein de ces ensembles on distingue trois sous-ensembles parmi lesquels,

le domaine Centre Armoricain

et le domaine Ligérien, qui recoupent notre secteur d’étude.

Ces deux domaines mettent à l’affleurement des terrains d’âge Paléozoïque (Primaire) parmi lesquels on distingue

plusieurs unités délimitées par des failles cisaillantes qui composent le Cisaillement Sud Armoricain.

 

Des terrains Cénozoïques et Quaternaires reposent en discordance sur les unités anciennes du Paléozoïque qui sont intensément métamorphisées et dont la structure d’ensemble plissée donne naissance à de grands anticlinaux et synclinaux.

Par ordre chronologique on rencontre les formations suivantes.

Terrains Primaires

Les terrains les plus anciens affleurent au Nord du bassin versant de la Chère, il s’agit de grès et de conglomérats datant du Briovérien (Précambrien).

Ces terrains protérozoïques ainsi que les schistes et grès attenant datant de l’Ordovicien appartiennent à l’unité Centre-Armoricaine.

- Le synclinal de Saint-Julien-de-Vouvante est séparé de la précédente unité par des failles majeures.

Les terrains qui la composent sont des schistes et des calcaires de l’Ordovicien et des quartzites du Silurien qui affleurent dans la partie axiale du synclinal.

- Les schistes et les grès de l’unité de Lanvaux dessinent un vaste anticlinal. Ces roches sont d’âge Cambrien et Silurien.

Elles sont attenantes à l’unité de Redon-Nozay dont les faciès schisteux et quartzitiques constituent un vaste synclinal.

 - La dernière unité en présence est celle de Saint-Georges-sur-Loire qui dessine un synclinal.

Il est caractérisé par des faciès gréseux à sa base surmontés par des schistes au sein desquels s’intercalent des niveaux de quarzites qui soulignent le plissement général de l’ensemble.

Le Sud du bassin versant se caractérise par la présence de roches cristallophylliennes.

Les micaschistes et amphibolites sont le résultat du métamorphisme de roches sédimentaires et les orthogneiss sont issus de roches granitiques.

Ces formations cristallines d’âge paléozoïque reprises par un métamorphisme de haute pression chevauchent les unités peu métamorphisées précédemment décrites.

Formations Tertiaires

Ces terrains du Cénozoïque sont représentés par les sables du Pliocène qui affleurent largement autour des communes de Blain et de Saffré. Ce secteur est un bassin d’effondrement tertiaire.

Les sables et graviers ici présents résultent d’une accumulation détritique où ont été stockés les débris issus du démantèlement des reliefs Armoricains Hercynien, au cours de la pénéplanation qui a eu lieu du Pliocène au Plio-Quaternaire.

Ces dépôts tertiaires ont des épaisseurs variées, ils peuvent atteindre une cinquantaine de mètres au maximum de la série et ils sont présents sur 5 et 10 mètres dans les secteurs de Blain et de Saffré, respectivement.

Formations du Quaternaire

Les alluvions anciennes et récentes du Quaternaire viennent draper ces terrains Primaires et Tertiaires.

Elles sont de nature argileuse à argilo-sableuse et l’épaisseur des dépôts est très peu puissante, elle ne dépasse que très rarement le mètre. Si les alluvions anciennes sont très peu représentées, les alluvions récentes sont très présentes sur l’ensemble du réseau hydrographique, tant sur les cours d’eau principaux que sur les affluents.

Texte extrait de l’étude sur les affluents de la Vilaine : Chère, Don, Isac : www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/.../rapport_AZI_Af...‎

 

Unités géologiques autour de la région Saffré-Nozay

Le Domaine varisque de Bretagne centrale constitue le nord du département.    

Il est limité sur son flanc sud par le grand accident transcurrent Quimper-Angers (encore appelé « Failles des Landes de Lanvaux ») Il  n’apparaît pas sur la carte .

Il correspond à la partie méridionale du bloc cadomien qui affleure plus largement au nord et qui est ici masquée sous une couverture d'âge protérozoïque supérieur et paléozoïque inférieur.

 

Le Domaine varisque Ligéro-sénan est limité sur son flanc sud par le décrochement majeur de Nort-sur-Erdre, relayé vers l'Est par le sillon Houiller de Basse-Loire.

Recoupé par quelques plutons granitiques varisques dans la région de Nozay,

ce domaine est constitué de cinq unité litho-structurales principales, elles-mêmes délimitées et juxtaposée par des accidents chevauchants et/ou décrochants, associés à la tectonique varisque :

L'unité de Saint-Julien de Vouvantes forme une étroite lanière de terrains paléozoïques encadrée et biseautée vers l'ouest par deux branches du cisaillement Quimper-Angers. Elle apparaît à l’extrême Nord-Est de la carte

 

L'unité des Landes de Lanvaux débute par un vaste ensemble détritique, plus ou moins métamorphisé, à grès-quartzites, siltites, wackes, conglomérats (Groupe de Bain-sur-Oust), dont l'âge protérozoïque supérieur-ordovicien demeure hypothétique.

Il est surmonté par une formation à dominante schisteuse (Fm du Grand-Auverné), localement métamorphisée, et datée de l'ordovicien moyen.

Enfin la succession se termine par des schistes ampélitiques siluriens (Fm des Ampélites du Houx) qui servent de niveaux préférentiels de décollement et de chevauchement.

 

Source  : Rapport final du BRGM/RP-60129-FR Identification et diagnostic du patrimoine géologique en Pays de la Loire

 

L'unité de Saint-Mars-la-Jaille séparée et juxtaposée de la précédente par les failles de Nozay, est essentiellement constituées de sédiments détritiques.

Elle comprend des grès, des siltites et des schistes ordoviciens (Groupe de Saint Perreux), localement métamorphisés au contact du Granit de Nozay, surmontés par des grès et des grès-quartzites attribués à l'Ordovicien terminal-Silurien (Fm de Redon).

 

L'unité de St Georges-sur-Loire chevauche la précédente vers le nord et constitue le flanc sud du domaine Ligéro-sénan.

Elle correspond à un puissant complexe volcano-sédimentaire, d'âge imprécis, Ordovicien supérieur-Dévonien inférieur, comprenant, une série détritique schisto-gréseuse (Fm de Fégréac) au sein de laquelle sont inter-stratifiées des volcanites acides et basiques (Fm de la Romme).

 

Le Domaine varisque nantais est limité au nord par le décro-chevauchement de Nort-sur-Erdre relayé vers l'Est par les failles du Sillon Houiller de Basse-Loire et au sud par le Cisaillement Sud Armoricain (CSA).

Il apparaît au sud de la carte

L'unité du Bassin d'Ancenis comprend une série détritique basale peu épaisse, constituée de schistes et de grès (Fm de Châteaupanne et du Château-de-Montaigu) qui emballent localement des olistolites calcaires datés du Dévonien inférieur à moyen (Fm du Tombeau-Leclerc).

Cependant, elle est principalement formée par un puissant ensemble molassique d'âge Dévonien supérieur-Carbonifère inférieur (Fm du Culm du Bassin d'Ancenis), associant des grès, des wackes, des siltites et d'importants niveaux de conglomérats.

Source  : Rapport final du BRGM/RP-60129-FR

Identification et diagnostic du patrimoine géologique en Pays de la Loire

 

Le Domaine varisque de Bretagne centrale constitue le nord du département.    

Il est limité sur son flanc sud par le grand accident transcurrent Quimper-Angers (encore appelé « Failles des Landes de Lanvaux ») Il  n’apparaît pas sur la carte .

Il correspond à la partie méridionale du bloc cadomien qui affleure plus largement au nord et qui est ici masquée sous une couverture d'âge protérozoïque supérieur et paléozoïque inférieur.

 

Le Domaine varisque Ligéro-sénan est limité sur son flanc sud par le décrochement majeur de Nort-sur-Erdre, relayé vers l'Est par le sillon Houiller de Basse-Loire.

Recoupé par quelques plutons granitiques varisques dans la région de Nozay,

ce domaine est constitué de cinq unité litho-structurales principales, elles-mêmes délimitées et juxtaposée par des accidents chevauchants et/ou décrochants, associés à la tectonique varisque :

L'unité de Saint-Julien de Vouvantes forme une étroite lanière de terrains paléozoïques encadrée et biseautée vers l'ouest par deux branches du cisaillement Quimper-Angers. Elle apparaît à l’extrême Nord-Est de la carte

 

L'unité des Landes de Lanvaux débute par un vaste ensemble détritique, plus ou moins métamorphisé, à grès-quartzites, siltites, wackes, conglomérats (Groupe de Bain-sur-Oust), dont l'âge protérozoïque supérieur-ordovicien demeure hypothétique.

Il est surmonté par une formation à dominante schisteuse (Fm du Grand-Auverné), localement métamorphisée, et datée de l'ordovicien moyen.

Enfin la succession se termine par des schistes ampélitiques siluriens (Fm des Ampélites du Houx) qui servent de niveaux préférentiels de décollement et de chevauchement.

 

Source  : Rapport final du BRGM/RP-60129-FR Identification et diagnostic du patrimoine géologique en Pays de la Loire

 

L'unité de Saint-Mars-la-Jaille séparée et juxtaposée de la précédente par les failles de Nozay, est essentiellement constituées de sédiments détritiques.

Elle comprend des grès, des siltites et des schistes ordoviciens (Groupe de Saint Perreux), localement métamorphisés au contact du Granit de Nozay, surmontés par des grès et des grès-quartzites attribués à l'Ordovicien terminal-Silurien (Fm de Redon).

 

L'unité de St Georges-sur-Loire chevauche la précédente vers le nord et constitue le flanc sud du domaine Ligéro-sénan.

Elle correspond à un puissant complexe volcano-sédimentaire, d'âge imprécis, Ordovicien supérieur-Dévonien inférieur, comprenant, une série détritique schisto-gréseuse (Fm de Fégréac) au sein de laquelle sont inter-stratifiées des volcanites acides et basiques (Fm de la Romme).

 

Le Domaine varisque nantais est limité au nord par le décro-chevauchement de Nort-sur-Erdre relayé vers l'Est par les failles du Sillon Houiller de Basse-Loire et au sud par le Cisaillement Sud Armoricain (CSA).

Il apparaît au sud de la carte

L'unité du Bassin d'Ancenis comprend une série détritique basale peu épaisse, constituée de schistes et de grès (Fm de Châteaupanne et du Château-de-Montaigu) qui emballent localement des olistolites calcaires datés du Dévonien inférieur à moyen (Fm du Tombeau-Leclerc).

Cependant, elle est principalement formée par un puissant ensemble molassique d'âge Dévonien supérieur-Carbonifère inférieur (Fm du Culm du Bassin d'Ancenis), associant des grès, des wackes, des siltites et d'importants niveaux de conglomérats.

Source  : Rapport final du BRGM/RP-60129-FR

Identification et diagnostic du patrimoine géologique en Pays de la Loire