Sentier de Randonnée Nature Patrimoine de Treffieux

En Pays de Nozay,  région située  au nord de la Loire-Atlantique voici un circuit de découverte du Patrimoine naturel et de l'Environnement de la commune de Treffieux  grâce à une balade photographique de découverte des richesses de nature et de Patrimoine à différents moments de l'année sur les circuits de randonnée pédestre de la commune .


Un autre site de découverte du Patrimoine de 7 communes du Pays de Nozay sur :  http://www.tresorsdupaysdechateaubriant.fr/283976381


Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!


Étang de Gruellau

Entre la rivière du Don et le ruisseau de Sauzignac, une vaste zone dépressionnaire abrite un étang naturel alimenté par des sources et des eaux pluviales. Il correspond à un effondrement de tourbières et est entouré de landes dites secondaires.

Mentionné dès l’époque romaine, il appartient au Moyen Age à la famille de Vay de la Fleuriais et occupe à cette époque une superficie de 15 hectares. Vers 1820, les Carmickaël l’acquièrent et l’intègrent au domaine du Bois-d’Inde. Après la première guerre mondiale, Louis Herbert, propriétaire de la Blanchardière (Nozay) l’achète. Il y construit l’actuelle chaussée ainsi qu’un pavillon de bois et de pierre.

L’étang de Gruellau et ses abords appartiennent aujourd’hui à la commune. Ce site est devenu un vaste espace naturel d’une cinquantaine d’hectares. L’étang demeure un lieu de passage pour les oiseaux migrateurs et un lieu d’habitat pour les oiseaux sédentaires. Des postes d’observation sont installés autour de l’étang. Au cours de l’année diverses rencontres sont organisées par la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux).


Château de Bégly

Lors du démantèlement de la Propriété des de Vay après la Révolution, le manoir de la Fleuriais est acheté par les Bouteiller, puis par les Carmickaël, qui, au vu de la vétusté des bâtiments, préfèrent construire un nouveau logis, le Château de Bégly.

Avec son nom d’origine écossaise, il s’inspire des demeures de ce pays.

Ce bâtiment est coiffé d’une petite tourelle, sorte de beffroi carré. Le château est cubique et le jardin entouré d’un mur est circulaire et comprend un bosquet triangulaire.

Le Domaine du Bois d’Inde, étymologiquement le bois au tilleul, appartient à la veille de la Révolution, en bien propre, à Louis Joseph de Bourbon, prince de Condé.

Il alimente en bois La Forge Neuve de Moisdon.


Chapelle de Bégly


La famille Carmickaël construit vers 1820 le château et la chapelle privée;

Bégly est la déformation usuelle de Bailey, nom de la propriété écossaise de la famille Carmickaël, abandonnée deux générations plus tôt à la suite d'une guerre. Carmickaël, le constructeur du château, était marchand drapier à Nantes. Cette chapelle a un clocher-mur en schiste, une nef rectangulaire où sont ménagés un vitrail par mur latéral, un chevet plat auquel s'appente une sacristie sous un toit à deux pans. La chapelle, récemment ravalée, est en très bon état; des messes privées y sont encore dites de temps à autre.


Gare Ferroviaire


Le 18 juillet 1879, la décision est prise de relier Châteaubriant à St Nazaire par une voie ferrée. Ces nouvelles lignes à voie unique sont apportées dans le département par le plan Freycinet. Elles sont construites par l’Etat Français et les Ponts et Chaussées. À partir de 1884, l’exploitation de la ligne est confiée à la Cie de l’Ouest qui ouvre le 18 mai 1885 la ligne de Montoir-de-Bretagne à St Vincent des Landes via Blain (73 Km), nommée Ligne St-Nazaire-Châteaubriant. Le 19 mai 1952 marque la fin des trains de voyageurs entre St Nazaire et Châteaubriant, celle de marchandises en 1979 entre Le Gâvre et St-Vincent-des-Landes.


Hydrographie

Le système hydrographique de la commune s’articule autour du cours d’eau du Don dont les divers affluents locaux sont en interaction avec 25 zones humides (couvrant un total de 126ha).

Le Don, affluent de Vilaine, traverse la commune dans sa partie centrale également d’Est en Ouest en décrivant de larges méandres dus à la faible déclivité.

Le réseau hydrographique naturel est peu important et se limite, en dehors du Don, à quelques ruisseaux au cours intermittent.

Le sud de la commune est occupé par une large dépression occupée par l’étang de Gruellau.


Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!