Architecture et Mobilier de l'église Saint-Martin (Puceul)

2 Eglise St Martin (Puceul)

Présentation de l'édifice 

Comme beaucoup d’églises du département, l’église est en très mauvais état, au XIXe siècle, et trop petite pour accueillir la population.

En 1885, l’ancienne église cède la place à un édifice beaucoup plus vaste, placé sous le même vocable : St Martin.              

De forme carrée avec une voûte supportée par des colonnes, l’église est extérieurement de style néo-gothique, avec un clocher très bas reposant directement sur la nef.

 

Définitions :

Une église est un édifice où se réunissent les chrétiens pour célébrer leur culte.

Néogothique : se dit d’un style qui, au XIXe siècle surtout, s’est inspiré du gothique.

Gothique : Alors qualifié péjorativement de gothique (Goths, des germains), cette forme d’art est apparue dans la région devenue l’Ile-de-France au cours des années 1140.

A la fin du XIIe siècle, la nouvelle architecture a déjà débordé ses frontières régionales vers la Picardie, la Champagne, la Bourgogne et même l’Angleterre.

Au cours du XIIIe le style gothique s’impose à la plus grande partie de l’Occident. Cette floraison, étalée sur 3 siècles concerne l’ensemble des arts.

 

Construction d'une nouvelle église

Au XIXe siècle, face à l’accroissement de la population et à la ferveur religieuse, il faut reconstruire l’église devenue trop petite ou trop vétuste, bien souvent à la place de l’ancienne.

L’église actuelle de Puceul a été reconstruite en 1885, à l’emplacement de l’ancienne église ou chapelle.

Cela correspond à l’une des dernières églises reconstruites dans la région de Nozay.

6 communes sur les 10 de la région « Entre Isac et Don » ont débuté la construction de leur nouvelle église avant 1870 (la plus précoce étant celle de La Chevallerais en 1853).

Puceul arrive en 9ème position juste avant Vay la dernière (1888-1890)

 

Eléments décoratifs extérieurs 

Se placer au niveau de la porte d’entrée du Transept sud (croix) :

Au dessus des colonnes on observe des chapiteaux : Ils ont été réalisés en 2002, à l’initiative de la municipalité d’alors, par un artiste d’une entreprise de Vallet chargée de la restauration des édifices religieux. Ces chapiteaux étaient restés bruts et n’avaient jamais été sculptés.

Pour la sculpture des chapiteaux, l’artiste s’est inspiré des éléments décoratifs déjà présents dans l’église (et également du bestiaire : voir porte principale)

On y voit surtout des feuilles de végétaux.

 

Architecture

Les églises sont souvent construites en forme de croix latine avec une nef allongée se poursuivant par le chœur et avec deux transepts perpendiculaires à la nef.

Dans l’église de Puceul qui est de forme octogonale (presque ronde), la nef est aussi réduite que les transepts.

 

L’un des transepts abrite un renfoncement dans lequel se situe l’autel en bois de style Renaissance classé aux monuments historiques.

La Renaissance française est un mouvement artistique et culturel situé en France entre le XVe siècle et le début du XVIIe siècle.

 

L'autel Renaissance : 

Situé dans la partie droite de la nef dans une saillie formant transept, cet autel a été restauré en 1955 par Henri Wagner, artiste ayant séjourné dans la région de Nozay dans les années 1950 à 1970.

La partie centrale, très ouvragée, est ornée de colonnettes corinthiennes et flanquée, de chaque côté d’une représentation d’un saint évêque (St Martin ou St Clair) et de Jean-Baptiste.

Deux panneaux équilibrent l’ensemble, décorés de fruits, de feuilles et d’angelots.

Le retable, orné des mêmes éléments décoratifs, est surmonté d’un dôme de bois, piédestal pour un christ en majesté.

 

(Le Christ en majesté est en pied debout ou assis sur un trône (parfois sur une estrade) avec un positionnement des mains variable. On rencontre l'attitude de l'orant, bras écartés et paumes ouvertes).

 

Mobilier de l'église :

Le mobilier de l’église, bien que non exposé et pour certaines pièces (les plus précieuses) situé hors de l’édifice, est relativement riche.

On peut néanmoins observer de nombreux vitraux datant pour la plupart de la fin du XIXe siècle et des années d’après guerre :

                Nombreux épisodes de la vie de St Martin.

                Episodes de l’histoire de France et de l’histoire régionale.

                Scènes de la vie religieuse

 

Non exposées dans l’église, plusieurs œuvres sont classées aux monuments historiques :

 

                Une statue en bois du 13e siècle d’un saint évêque mitré avec sa crosse (St Clair ?) dans une main et les évangiles dans l’autre.

                Un ciboire en argent avec une dédicace : « Donné à Puceul par Messire Jean de Montmorency, seigneur de la Neuville, 1653 »

                Un calice du XVIIe siècle en argent doré.