Passage à Puceul de la voie romaine Vannes-Angers par Blain

Avertissement : Ne pas utiliser la flèche lecture sauf pour les albums photos !

Cliquer sur une des pages ci-dessous et consulter en mode plein-écran !


Pour plus de lisibilité écarter le curseur vers la droite de l'écran et relâcher la souris !

Double clic sur les pages suivantes

touche plein écran et curseur relâché vers la droite de l'écran.


Une première indication de la présence d’une voie romaine à Puceul nous est donnée dans le tome 19 de 1880 du Bulletin Archéologique de Nantes et de la Loire-Inférieure, à la page 164, dont le Dictionnaire Archéologique de la Loire-inférieure de Pitre de Lisle (secrétaire général de la société archéologique de la Loire-Inférieure) indique pour la commune de Puceul, à la période romaine :

« Une voie romaine connue dans le pays sous le nom de levée de Saumur, traverse le territoire de Puceul, à 1500 m environ au sud du bourg; je l’ai suivie entre la route de Saffré et les nouvelles constructions du Tertre. Sur le chemin du Rôs qu’elle traverse, elle forme un bourrelet pierreux que le passage des charrettes n’a pu détruire; de ce point, elle se dirige à l’ouest vers le moulin de la Rouaudière en servant de chemin sur une partie de ce parcours.

On parle d’un trésor caché sous les grosses pierres de cette voie et contenant près d’une barrique d’argent renfermée dans un vase entouré de cercles d’argent. A l’est, la levée se dirige vers le Pont de pierre où elle est encore assez visible ».

Cette voie est également mentionnée dans le livre de Léon Maître, "Les Villes disparues de la Loire-Inférieure", ouvrage publié à Nantes en 1886, lequel nous a laissé une carte schématique des voies romaines sortant de Blain :   http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k141550p/f360

En page 2, grâce à des Notes extraites de l'ouvrage "Au Pays de Namnètes" de Francis LEGOUAIS , Marcel Buffé éditeur 1970, nous allons pouvoir nous rendre compte de l’important réseau routier qui couvrit ainsi le territoire cette région à l’époque romaine et de la situation privilégiée de Blain au carrefour de 10 voies qui s’y croisaient fortuitement selon deux axes principaux, l’un venant du sud, l’autre venant de l’est et se dirigeant vers l’ouest.

En page 3, une Carte des voies romaines sortant de Blain établie à partir de celle citée plus haut, d’après Léon Maître, dans "Les Villes disparues de la Loire-Inférieure", Nantes, 1886, et d’après l’ouvrage "Au Pays des Namnètes" de Francis LEGOUAIS nous donnera un aperçu de leurs parcours respectifs autour de Blain.

Nous verrons, en page 4, que le Chapitre VIII « Les Voies romaines rayonnent autour de Blain » de l’ouvrage de Léon maître donne des indications sur les recherches menées par Louis Bizeul dans les années 1830 et sur le parcours de cette voie romaine majeure de Blain à Candé.

Ces indications de Louis Bizeul qui se prolongeront à la page 6 seront utiles à la réalisation de deux cartes des pages 5 et 7 proposant un parcours de la voie romaine de Blain à Candé entre Blain, Vay, Puceul et Saffré.

Enfin, nous verrons qu’en 2004, une portion de la voie romaine Vannes-Blain a été mis au jour à Allaire (56).

Sur la carte de l'Armorique romaine de l'atlas historique de Bretagne d'Hervé Poupinot réalisé en 1986 le tracé de cette voie est accompagnée de la mention "itinéraire probable des légions de César" indiquant l'importance de cette voie.

Avertissement : Ne pas utiliser la flèche lecture sauf pour les albums photos !

Cliquer sur une des pages ci-dessous et consulter en mode plein-écran !


Pour plus de lisibilité écarter le curseur vers la droite de l'écran et relâcher la souris !




Double clic sur les pages suivantes

touche plein écran et curseur relâché vers la droite de l'écran.