Inventaire des Croix au nord de la Loire-Atlantique.

Croix avec Christ dans le Pays du schiste : Région de Nozay-Châteaubriant.

Inventaire des Croix du Pays du Schiste (Nozay-Châteaubriant)

L’Inventaire des Croix (notamment en schiste) du Pays de Nozay-Châteaubriant permet  une avancée dans la connaissance de l’influence de cette pierre sur le Patrimoine local.

Cette rubrique sur les croix de chemin dans le nord de la Loire-Atlantique s'appuie sur un travail d'inventaire des croix de la région influencée par la taille de la pierre de Nozay et ses artisans  carriers, réalisé en 2016 et 2017 par José Teffo.

Cet inventaire recense l'ensemble des croix mentionnées sur les carte IGN au 1/25 000ème et certaines ne figurant pas sur celles-ci.

Sur l'ensemble de cette région comprenant la totalité ou presque de l'ancien arrondissement de Châteaubriant et certaines communes limitrophes du Pays d'Ancenis, la pierre de Nozay, schiste local a largement influencé le choix des matériaux utilisés dans la confection des croix de chemin et de cimetière.

L'objectif de cet inventaire est de mesurer l'influence et le rayonnement de la pierre de Nozay dans l'élaboration des croix et plus particulièrement dans la confection de Christ sculptés dans ce schiste local que l'on retrouve avec plus ou moins d'importance dans l'ensemble de cette région.

Pour essayer de visualiser l'aire d'influence de ce schiste bleu, la carte recensant la part des croix en schiste dans l'ensemble des croix de chaque commune de ce secteur a été réalisée (voir carte présentée).

Autre bénéfice de cet inventaire, nous pouvons établir des cartes à l’échelle des communes et même des pays constituant le nord de la Loire-Atlantique pour visualiser la part prise par la pierre de Nozay, ce schiste bleu local, dans l’élaboration des croix de chemin de cette région.

Bonne lecture Didier Teffo (Pepites44)

 

Consulter la Galerie Infolocale de Pepites44 "Inventaire des croix du nord de la Loire-Atlantique : l'exemple du Pays de Nozay" sur : 

https://www.infolocale.fr/pepites44_344632/galerie-photos/inventaire-des-croix-du-nord-de-la-loire-atlantique_27293

Voir également : 

 Pour avoir des extraits de ces deux derniers document sur les croix et calvaires de Bretagne et sur les croix juliennes, Voir également l'article sur les croix du nord de la Loire-Atlantique dans : http://www.tresorsdupaysdechateaubriant.fr/349158116

 

 Pour avoir des informations sur les croix du Pays de Nozay d'après l'inventaire de José Teffo de 2017, voir  :  http://www.tresorsdupaysdechateaubriant.fr/146756037

 

Un album de 200 photographies intitulé "Le pays du Schiste" dévoile les trésors de cette pierre bleue de Nozay, voir  : 

http://www.tresorsdupaysdechateaubriant.fr/410046836

 

Croix de schiste du Pays de Nozay
Inventaire des croix de la commune de Puceul.

Rayonnement de la Pierre bleue, schiste de Nozay.

Afin de connaître le rayonnement de la pierre bleue, schiste extrait localement dans la région de Nozay, en préalable à la création de l’association PEPITES44, nous avons, en 2016 et 2017, dressé un inventaire des croix du nord de la Loire-Atlantique dans un rayon d’une quarantaine de kilomètres autour de Nozay.

La trace de près de 1440 croix a été retrouvée grâce à leur inscription sur les cartes IGN au 1/25 000 et aussi par le bouche à oreille.

Au total, près de 1240 croix ont été photographiées et environ 200 n’ont pas été retrouvées dans l’immédiat.

Répartition des croix : 

Dans un rayon de 10 km autour de Nozay, on observe un ensemble de 400 croix ( le tiers du total), dont 190 sont en pierre bleue (auxquelles il faudrait ajouter celles en fonte où le schiste est employé dans le socle et dans l’embase).

Dans une seconde couronne, entre 10 et 20 km autour de Nozay, on recense 470 croix avec une centaine en schiste.

Dans la troisième couronne, entre 20 et 30 km et même au-delà, on observe pas loin de 400 croix et la pierre bleue est présente sur 90 d’entre elles.

Croix en schiste : 

Sur environ 60 commune recensées, les quatre communes les mieux dotées  (Nozay, Saffré, Vay et Abbaretz) possèdent le quart de l’effectif des croix en schiste, une centaine de croix sur les 410 retrouvées.

10 communes, 1/6 du panel, possèdent la moitié des croix en pierre bleue avec un minimum de quinze croix pour les moins dotées.

On retrouve environ 170 croix pattées, typiques des années 1870.

Le schiste représente 90% des croix de la commune de Nozay, 60% de celles de Marsac/Don, deux communes possédant des carrières d’exploitation de la pierre bleue.

Il représente 55% à Saffré et Treffieux, encore 48% à Lusanger, 45% à la Chevallerais et 42% à Derval.

A Saint-Aubin des Châteaux les croix en schiste sont 65 % du total des croix, 48 % à Sion-les-Mines et toujours 40 % pour Petit-Auverné et Grand-Auverné malgré la distance au bourg de Nozay.

Ce pourcentage doit être relativisé en fonction du nombre de croix de chaque commune qui peut varier de 10 à 100.

Datation des croix :  

L’origine de ce patrimoine remonte parfois à plus de 400 ans, avec l’apparition des croix juliennes qui sont en quelque sorte des poteaux indicateurs sur le trajet parcouru par les pèlerins en direction de St Julien-de-Vouvantes, pèlerinage très en vogue à la fin du XVIIe siècle et tout au long du XVIIe siècle.

En raison de leurs construction en deux parties, avec un croisillon possédant la plupart du temps un christ sculpté, elles ont été démontées et mises à l’abri pendant la tourmente révolutionnaire.

Mais la majorité des croix de schiste de la région date de la fin du XIXe siècle, heure de gloire du renouveau des carrières de schiste après deux siècles de ralentissement d’activité.

Notamment, sous l’impulsion de la famille Franck, dont la première génération est arrivée de Lorraine et a su adapter les machines pour le débitage des moellons de schiste en grande série.

Période faste pour l’exploitation du schiste :

Ces milliers de « cubes » formant les entourages des portes et fenêtres et des chaînages d’angle des constructions ont été utilisés pour l’édification des maisons de garde-barrières et des ponts de la ligne de chemin de fer locale inaugurée en 1885.

A Nozay, au plus fort de l’activité, ils étaient environ plus de 150 à travailler directement dans une dizaine de carrières, avec 136 carriers répertoriés dans les listes nominatives du recensement de 1911 aidés de journaliers travaillant à l’occasion comme tireurs de pierre pour le compte des exploitants de carrières.

On retrouve alors comme exploitants de carrières (avec leurs ouvriers), notamment, les Franck, Bouvet, Launay, Benay?, Lemasson, Lessard.

Inventaire des croix en schiste du Castelbriantais
Croix du Pays du schiste : environ 60 communes au nord de la Loire-Atlantique.