Puceul : Moulins à vent aux XIXe, XXe siècles

Dès 1931, il n’y avait plus aucun moulin à Puceul. Le dernier moulin à vent en activité se situait au Moulin-neuf. Il a disparu entre 1911 et 1931.

En 1951, encore, lorsqu’Annick Ballu est arrivée au Moulin-neuf, des pierres de l’ancien moulin étaient encore visibles dans le champ qui fait face à la maison d’habitation.  Annick nous indique :

« Alfred Ballu, né en 1896, le père de mon mari, nous disait qu’en venant de l’Hôtel-Ferrand chez son grand-père, un jour, il a vu le moulin en feu. Le dernier meunier était un Josse. Ils étaient meuniers de génération en génération. La maison qui borde la nôtre était une minoterie ».

D’après les listes nominatives des recensements de la population, il restait seulement un moulin à vent au Moulin-neuf à Puceul en 1911 avec 2 meuniers.

Alors qu’ils étaient encore trois en 1876 pour quatre meuniers (Moulin-neuf) (Rouaudière) (Moulin de Bohallard). Et en 1846 on en comptabilisait six et 7 meuniers (Moulin-neuf) (Rouaudière) (Moulin de Bohallard)(Moulin Hamon) (Moulin du Bois Jahan) (Moulin Mortrais) .

Peut-être même 7 si l’on comptabilise deux moulins à Jahan comme l’indique la carte de l’atlas de Tollenare en 1855.